Doctorat en théologie pratique

90

Crédits

Reconnaissance d'acquis maximale: 14

4 ou 5 ans

Cheminement adapté pour les intervenants

Durée estimée

Conditions d'admission

Contenu

Sessions d'admission

Corps
AUTOMNE

Admissibilité

Corps

Grade et discipline

Le candidat détient une maîtrise en théologie ou un diplôme équivalent.

Le titulaire d'une maîtrise dans un autre domaine qui détient un baccalauréat comportant un minimum de 30 crédits en théologie peut être admissible (voir scolarité préparatoire).

Le candidat qui possède une combinaison d'études et d'expérience jugée équivalente peut être admissible.

Exigence relative à l'expérience professionnelle

Le candidat doit détenir au moins cinq années d'expérience sur un terrain d'intervention. Il doit être engagé d'une manière ou d'une autre sur un terrain d'intervention et doit avoir l'intention de conserver cet engagement jusqu'à la fin des différentes phases d'apprentissage du programme.

Exigence relative à l'intervention

L'engagement sur un terrain d'intervention est une exigence d'admission. Ce programme se distingue par le fréquent va-et-vient entre l'intervention et la réflexion théologique ainsi que par l'étroite relation entre pratique et théorie. L'exigence relative à l'intervention est aussi liée au fait que la personne, avec ses compétences et ses habiletés en intervention, ses attitudes personnelles et professionnelles, se situe au centre de cette démarche d'apprentissage du programme.

Toutefois, si une personne déjà inscrite au programme était mutée ou encore si elle perdait son emploi, ces circonstances ne constitueraient pas en soi un motif d'exclusion du programme.

Moyenne

Le candidat a obtenu une moyenne de cheminement dans le programme ou de diplomation égale ou supérieure à 3,00 sur 4,33, ou l'équivalent.

Le candidat ayant obtenu une moyenne inférieure à 3,00 sur 4,33 peut également soumettre sa candidature. Toutefois, l'admission n'est pas automatique. Après une analyse des antécédents scolaires et professionnels, la direction de programme peut prononcer une offre d'admission ou refuser la candidature.

Scolarité préparatoire

Le titulaire d'une maîtrise dans un autre domaine qui détient un baccalauréat comportant un minimum de 30 crédits en théologie se verra imposer une scolarité préparatoire maximale de six cours (18 crédits) de deuxième cycle dans le domaine des études théologiques.

Le contenu de la scolarité préparatoire variera selon la discipline d'où provient le candidat et des connaissances acquises en lien avec les grands domaines de la théologie.

L'étudiant tenu de réaliser une scolarité préparatoire doit d'abord satisfaire à cette exigence avant de poursuivre la scolarité du programme. L'état d'avancement de la scolarité préparatoire est évalué chaque session par la direction de programme. Chaque session, l'étudiant qui doit se soumettre à une scolarité préparatoire doit obtenir l'approbation de son choix de cours auprès de la direction de programme.

La scolarité préparatoire sera déterminée lors de l'analyse du dossier d'admission, s'il y a lieu. Tous les cours de cette scolarité sont non contributoires au programme et doivent être réussis avec une moyenne de cheminement globale égale ou supérieure à 3,33 sur 4,33.

Si ces conditions ne sont pas respectées, le candidat n'est pas autorisé à poursuivre ses études dans le programme.

Directeur de recherche

Lors de sa demande d'admission, le candidat doit préciser le champ de recherche dans lequel il désire se spécialiser. Avant la fin de la première session d'inscription, l'étudiant doit être fixé sur le choix de son directeur de recherche et son projet de recherche doit être approuvé par la direction de programme.

Si ces conditions ne sont pas respectées, le candidat n'est pas autorisé à poursuivre ses études dans le programme.

Exigences linguistiques

Connaissance du français

Le candidat non francophone (qui n'a pas fait ses études primaires et ses études secondaires en français) doit, pour être admissible, faire la preuve au moment du dépôt de la demande d'admission d'un niveau minimal de connaissance de la langue française par la réussite :

  • du Test de connaissance du français tout public avec :
    • un résultat égal ou supérieur à 361 sur 699 aux épreuves obligatoires (TCF-TP)
    • ET un résultat égal ou supérieur à 8 sur 20 à l'épreuve d'expression écrite (TCF-TP/EÉ)
  • OU du cours FLE-3221 Langue orale et écrite (intermédiaire-avancé) ou d'un cours de l'Université Laval jugé équivalent, avec une note égale ou supérieure à C.

Le candidat qui satisfait à l'une ou l'autre des conditions suivantes n'a pas à fournir de preuve de son niveau de français :

  • a fait ses études primaires et secondaires en français;
  • a obtenu le diplôme d'études collégiales en français au Québec (DEC) et réussi l'épreuve uniforme de français;
  • a obtenu un grade universitaire décerné par un établissement de langue française.

Connaissance de l'anglais

Même si la connaissance de l'anglais n'est pas une condition d'admission, la réussite de ce programme d'études est liée à la capacité de l'étudiant de comprendre des textes en anglais. L'étudiant doit s'informer, au moment de son inscription, des exigences linguistiques liées à ses cours et à ses travaux de recherche, s'assurer d'avoir une bonne compréhension de l'anglais et, si nécessaire, prendre des mesures pour développer ses compétences en anglais en cours de formation. Des renseignements plus précis seront transmis à l'étudiant par la direction de programme après l'admission.

Les cours de langue sont non contributoires au programme.

Documents à présenter dans la demande d'admission en plus des documents exigés par le Bureau du registraire

  • un curriculum vitae
  • un avant-projet de recherche (environ dix pages) comportant les éléments suivants :
    • la description de son expérience en intervention et de son milieu d'intervention
    • le domaine de recherche
    • le titre provisoire de la thèse
    • une description de la pratique professionnelle qui sera mise à l'étude
    • la problématique
    • la question de recherche
    • une bibliographie sélective
  • trois rapports d'appréciation de personnes aptes à juger de la capacité du candidat à réussir des études doctorales
  • un travail de cinq à dix pages réalisé dans le cadre de la maîtrise
  • pour le candidat non francophone : document officiel attestant du résultat obtenu au test de français (voir Connaissance du français)

Entrevue

Une entrevue par visioconférence entre le candidat et la direction de programme peut aussi être envisagée comme condition d'admission.

Sélection

Le fait de satisfaire aux exigences d'admission n'entraîne pas automatiquement l'admission. La direction de programme prend en considération la préparation antérieure du candidat, l'ensemble de son dossier ainsi que les ressources disponibles.

La direction de programme étudie chaque demande et peut prononcer une offre d'admission définitive, conditionnelle ou encore refuser la candidature. Dans ce dernier cas, elle informe le candidat des raisons de son refus.

Corps

En savoir plus sur les études universitaires au Québec.
Consulter la liste des équivalences généralement accordées aux différents diplômes internationaux.

Connaissance du français

Corps

L'Université Laval est un établissement d'expression et de culture françaises. L'enseignement y est offert en français; les travaux et les examens sont rédigés dans cette langue. La maîtrise du français écrit et parlé est donc essentielle. Pour plus de détails, consulter la Politique sur l'usage du français et les Dispositions relatives à l'application de la politique sur l'usage du français.

Date limite de dépôt

Corps

La date limite à respecter pour déposer une demande d'admission varie selon le profil du candidat. L'information complète se trouve à la page Dates limites de dépôt.