De Roch Hachana à Simhat Torah, du repentir à la joie: les fêtes du cycle d’automne dans le judaïsme

16 septembre 2023

Un nouveau texte sur les fêtes d’automne dans le judaïsme sur le site du Centre de ressources et d’observation de l’innovation religieuse (CROIR) de l’Université Laval.

Les quatre fêtes du cycle d’automne (Roch Hachana, Yom Kippour, Souccot et Simhat Torah) ouvrent l’année nouvelle. L’expression Roch Hachana signifie littéralement « tête de l’année ». Durant cette période, chacun se met en règle avec Dieu, les autres humains, sa conscience. Si le repentir est au centre de la période qui va de Roch Hachana à Yom Kippour, c'est plutôt la fragilité d'une existence placée sous la protection divine durant les quarante années passées dans le désert qui caractérise la fête de Souccot. Simhat Torah, qui clôt la fête de Souccot, veut littéralement dire « joie de la Torah ». C’est lors de cette journée que se termine le cycle annuel des lectures liturgiques, un cycle qui reprend immédiatement en cette même journée. Ces quatre fêtes rappellent donc qu’avant de recevoir la Torah et se réjouir de sa présence, il faut se préparer, réfléchir, se rappeler la fragilité de la condition humaine.

Lien vers le texte