Doctorat en théologie pratique

Admission

L'admission au programme suppose une démarche qui suit généralement les étapes suivantes:

1) Le candidat complète une demande d'admission en ligne sur le site web de l'Université Laval, paie les frais exigés et fournit tous les documents requis.

2) La demande est jugée recevable par le Bureau du registraire et acceptée par la Direction du programme, l'Université fait une offre d'admission au candidat.

3) Le candidat doit ensuite accepter l'offre d'admission pour compléter le processus.

4) Un candidat étranger doit entreprendre au plus tôt les démarches pour obtenir les documents de séjour.

5) À l'approche de la session d'automne, le candidat admis au programme effectue son inscription aux activités recommandées par la Direction du programme.

Dans le menu de gauche, vous trouverez toutes les précisions requises concernant les exigences et les procédures d'admission, ainsi que des renseignements spécifiques pour les candidats étrangers. Contactez-nous pour toute question qui demeure!

 

Exigences

La maîtrise en théologie ou en sciences des religions, ou un diplôme équivalent (master 2, licence canonique), est exigée pour l'admission à ce programme. Le candidat ayant une maîtrise dans un autre domaine doit être titulaire d'un diplôme de premier cycle en théologie (minimum de 30 crédits) et se verra imposer une scolarité préparatoire maximale correspondant à six cours (18 crédits) de deuxième cycle dans le domaine des études théologiques ou des sciences religieuses. Toute scolarité préparatoire doit être réussie avec une moyenne d’au moins 3,33 pour que la poursuite du programme soit autorisée.

Le fait de satisfaire aux exigences d'admission à ce programme n'entraîne pas automatiquement l'admission d'un candidat. Chaque demande d'admission est examinée par la direction de programme qui tient compte, dans son évaluation, de la préparation antérieure du candidat, de son dossier scolaire, de son aptitude à la recherche, de l'ensemble de son dossier et des ressources disponibles.

Dans son dossier de demande d'admission, le candidat devra également faire la preuve qu'il a œuvré au moins cinq ans sur un terrain d'intervention, qu'il est engagé d'une manière ou d'une autre sur un terrain d'intervention et qu'il a l'intention de conserver cet engagement jusqu'à la fin des différentes phases d'apprentissage du programme. Il devra, en outre, soumettre deux documents au directeur de programme: un exemplaire d'un de ses travaux universitaires de deuxième cycle et un document de 5 à 10 pages décrivant son milieu d'intervention et la recherche qu'il entend faire dans le cadre du doctorat en théologie pratique.

Les études de doctorat en théologie pratique exigent une maîtrise du français écrit, lu et parlé ainsi qu'une connaissance passive (lecture) de l'anglais. Une connaissance insuffisante en ce domaine pourrait mener à l'exigence d'une formation d'appoint préalable ou en parallèle aux études doctorales.

 

Procédures

Tout candidat au programme suivra attentivement les indications fournies lors de sa demande d'admission en ligne. Les renseignements suivants n'ont pour but que de l'orienter dans ses démarches.

Après avoir pris connaissance des renseignements fournis sur ce site, il est fortement recommandé à tout candidat de contacter d'abord le directeur du programme pour lui poser les questions qui demeurent, lui exposer ses intérêts de recherche et vérifier son admissibilité.

La demande d'admission elle-même s'effectue en ligne, sur le site web de l'Université. Le candidat aura lors affaire:

  1. au Bureau du registraire de l'Université. Ce service gère tout ce qui concerne l'admission et l'inscription de l'étudiant. 
  2. au Bureau de la gestion des études de la Faculté de théologie et de sciences religieuses. Gilbert Nadeau, conseiller à la gestion des études, recevra et traitera votre demande d'admission, en collaboration avec Carole Côté, agente à la gestion des études, qui s'occupera de votre dossier.
  3. à la Direction du programme. Le professeur Robert Mager vous orientera au plan académique (choix du directeur de recherche, dépôt du sujet de recherche, etc.).

En effectuant la demande d'admission en ligne, plusieurs pièces seront exigées, à savoir:

  1. le paiement des frais d'examen de votre dossier d'admission;
  2. des copies officielles de vos relevés de notes et diplômes universitaires;
  3. trois rapports d'appréciation remplis par des professeurs ou employeurs;
  4. une lettre de 5 à 10 pages dans laquelle vous exposez vos motivations ainsi que vos intérêts de recherche;
  5. votre curriculum vitae;
  6. un exemple de travail académique (environ 20 pages) effectué au cours de vos études de 2e cycle (licence, master, DEA).

Les documents doivent être envoyés au Bureau du registraire, qui les transmettra à la Faculté. Pour accélérer le processus, il est recommandé d'envoyer directement au Bureau de la gestion des études de la Faculté, a/s Carole Côté, une copie des documents 4 à 6.


Candidats étrangers 

Le programme de doctorat en théologie pratique accueille nombre de candidats étrangers. Pour ceux-ci, les considérations principales sont les suivantes1:

  1. L'aménagement du programme, qui combine le travail effectué dans son propre milieu et des séances intensives à Québec, rend possible la réalisation du doctorat pour des personnes de toutes provenances et se trouvant dans diverses situations professionnelles (pastorat, mission, travail au sein d'associations ou d'institutions, etc.), comme en témoignent plusieurs de nos étudiants et diplômés.
  2. Les séances intensives à Québec sont cependant essentielles à la démarche. L'étudiant doit ainsi prévoir de venir à Québec deux fois par année, au printemps (fin avril - début mai) et à l'automne (fin sept. - début oct.), pour des rencontres en séminaire durant environ 10 jours chaque fois et ce, pendant les 4 années de scolarité du programme.
  3. Au moment de l'admission dans le programme, tout candidat étranger doit solliciter les documents de séjour requis par les autorités canadiennes, même s'il ne vient que pour les séances intensives. Il fait la demande du Certificat d'acceptation du Québec (CAQ) délivré par le Gouvernement du Québec, puis du Permis d'études délivré par le Gouvernement du Canada. Selon le pays d'origine, l'obtention de ces documents peut prendre jusqu'à 3 ou 4 mois; il faut ainsi s'y prendre tôt.
  4. L'Université Laval favorise la venue d'étudiants étrangers au doctorat en les exemptant des droits de scolarité supplémentaires normalement exigés des étrangers, de telle manière que l'étudiant étranger inscrit à temps complet au doctorat paie les mêmes frais de scolarité qu'un étudiant québécois au cours de ses 8 premières sessions d'inscription. En 2011-2012, cela représentait environ 3000 $ pour une année, c'est-à-dire deux sessions. Cette exemption est offerte à tous, mais il ne faut pas oublier d'en faire la demande au moyen du formulaire approprié et ce, chaque année.
  5. L'étudiant doit également prévoir les frais de voyage et de séjour liés à sa participation aux séances intensives; outre le coût des billets d'avion (le cas échéant), il faut prévoir environ 100 $ par jour passé à Québec. Au moment de la demande des documents de séjour, l'étudiant doit pouvoir démontrer aux autorités canadiennes qu'il dispose des ressources nécessaires à la réalisation de son programme.
  6. Outre l'exemption des droits de scolarité supplémentaires, l'étudiant peut compter sur un plan de soutien financier prévoyant une allocation d'environ 2000 $ par année à tout doctorant franchissant les étapes de son programme aux moments prévus. Il peut également se porter candidat à quelques-uns des concours de bourses détaillés dans le plan de soutien financier, ou à d'autres concours annoncés par le Bureau des bourses et de l'aide financière.

On consultera avec profit l'information disponible sur le site de l'Université à l'intention des candidats étrangers.

Note 1: Les informations financières sur cette page ne visent qu'à donner un ordre de grandeur des montants en cause et n'engagent pas l'Université. On se référera au site du Service des finances pour les informations à jour et officielles.