Éthique

L’action est au cœur de la vie des personnes et des sociétés. Les mutations sociales, économiques, technologiques et politiques que connaissent les sociétés occidentales affectent, directement ou non, la qualité de l’action humaine et des liens que les humains nouent entre eux. La visée concrète de l’éthique est la construction d’un monde humain habitable pour tous, ce que Paul Ricœur nomme « la recherche de la vie bonne, avec et pour autrui, dans des institutions justes ». C’est dans ce monde complexe et en changement quasi permanent que la réflexion éthique se réalise. Que l’action humaine soit individuelle ou collective, elle est l’objet d’une réflexion éthique interdisciplinaire où sont impliqués différents domaines du savoir : droit, philosophie, sciences des religions, sciences humaines et sociales et théologie.

Dans le cadre de cet effort d’interdisciplinarité, les domaines d’étude et de recherche de l’éthique à la Faculté touchent autant à des questions théoriques fondamentales (théories éthiques, assises conceptuelles, épistémologie et méthodologie de la réflexion éthique) qu’à des questions pratiques concernant la personne (bioéthique, éthique de la sexualité) et à la société (éthique sociale et politique, éthique de la parole croyante dans l’espace public).